Vous êtes convoqué comme témoin? Nos conseils

Si vous êtes convoqué à une audience en qualité de témoin, vous avez l’obligation de vous présenter auprès de l’autorité qui a ordonné votre convocation.

Si vous ne vous présentez pas vous risquez de faire l’objet d’une sanction et l’autorité peut même, parfois, ordonner que la police vous amène à comparaître.

En cas d’impossibilité de se présenter, il est donc vivement recommandé d’informer préalablement l’autorité et de solliciter le report de votre audition (ce qui n’est pas toujours possible).

En qualité de témoin vous avez l’obligation de dire la vérité. Un mensonge vous expose à différentes infractions dont notamment l’infraction de faux témoignage passible de peines de prison.

D’une façon générale, vous serez interrogé sur des faits et non sur vos idées ou vos sentiments. Il convient à cet égard de dire ce que l’on sait et de préciser si l’on en est pas sûr afin de ne pas s’exposer à des reproches ou poursuites en cas d’erreurs dans ses déclarations.

Le témoin a également le droit de ne pas se souvenir ou d’ignorer certains faits. En pareilles circonstances il est préférable de dire que l’on ne se souvient pas plutôt que d’inventer ou d’affirmer des choses dont on est pas sûr.

En d’autres termes en cas de doute, préférez : « Je ne pense pas que cela soit arrivé» à « ça n’est jamais arrivé ».

Il existe un certain nombre d’exceptions qui vous autorisent ou vous imposent même parfois de refuser de répondre à des questions. (Cf. notre réponse sur le droit de refuser de répondre du témoin)

Enfin, il vous est toujours possible de consulter un avocat avant votre audition afin de connaître avec précision les problèmes liés à votre situation particulière.

Avez-vous trouvé cela utile?

Laisser un commentaire

*
*


URGENCE AVOCAT

Besoin urgent d’un avocat ?
Nous vous mettons en relation avec un avocat dans les 60 minutes.
De 8h à 20h
contactez-nous